Cette semaine aura été marquée par l’allocution du Président de la République invitant, notamment, les travailleurs à s’isoler et privilégier le télétravail. Cette allocution intervient dans le cadre de la crise du coronavirus et de celle du pétrole ayant conduit à l’effondrement des cours boursiers.

A titre personnelle, je considère que cette crise est tout sauf rationnelle. L’histoire montre d’ailleurs que les crises sont plus souvent générées par des moments de peurs paniques que par des observations sérieuses. Mais ainsi va l’humanité : L’homme se prétend être un animal rationnel, mais en pratique ses choix sont essentiellement conditionnés par l’émotion.

 

Comment positionner son entreprise vis-à-vis du coronavirus?

Au moment où j’écris, il y a 4000 cas répertoriés en France, soit 0,006% de la population française. L’ensemble de notre équipe a moins de 40 ans, or le taux de létalité de cette maladie est de 0,02% pour les moins de 50 ans.

Même si ces chiffres sont multipliés par 1000, la probabilité d’un risque grave pour une personne de notre équipe reste absolument non significatif. Hors, cette hypothèse reste largement supérieure à ce que nous avons pu observer en Chine, seul état au monde à être entré en phase 4.

Il existe, cependant, une possibilité que j’ai tord et que malgré le temps que j’ai consacré à la recherche d’éléments statistiques objectifs de la crise, notamment sur le site de l’OMS, qu’il me manque des données, et que la crise sanitaire est effectivement grave.

Dans ce cas, il est de ma responsabilité de prendre les mesures pour préserver la santé de mes associés et collaborateurs, et donc de ne pas les exposer inutilement.

Nous allons donc rester chez nous, et basculer en télétravail, avec toutes les problématiques que cela suppose :

  • Réussir à ne pas se distraire avec les sollicitations de ses enfants, de la télévision et autres.
  • Réussir à bien communiquer ensemble pour ne pas se disperser sur toutes une série de travaux inutiles.
  • Maintenir un esprit de cohésion, sans se voir, autrement que par visio, pendant des semaines.
  • Et réussir à développer notre solution et notre portefeuille.

 

Comment adapter son entreprise à cette crise ?

Nous sommes partis des problématiques de chacun : Certains ont des enfants, d’autres des cours, et la vie de chacun est perturbée. Nous ne pourrons donc pas être disponibles numériquement tous ensemble, aux mêmes moments. Notre temps de travail effectif risque d’être réduit du fait des sollicitations inhabituelles.

En s’inspirant de la lecture de « Prodigieuse Machine à vendre » de Chet Holmes, nous sommes partis sur une solution de gestion du temps, contre intuitif, invitant l’équipe a se planifier des sessions de travail… de 6h.

Il appartiendra à chaque personne de l’équipe de définir lui-même les 6 tâches sur lesquels il devra travailler dans sa journée et la planifier par lui-même. 6 tâches et pas une de plus, car chacun devra se poser la question : Qu’est-ce qui est vraiment utile à l’entreprise ? Chacun déterminera comme il l’entend ses plages de travail. Et si un membre de l’équipe est très efficace et réussit à réaliser ces 6 tâches en 3 heures, grand bien lui fasse : Sa journée est terminée.

Sur ce dernier aspect,  rien de vraiment innovant : Nous nous sommes inspirés de l’œuvre de Timothy FERRISS, à savoir « La semaine de quatre heures ».

Il y aura une seule session de travail collectif imposée par semaine, à savoir une visio de 30 minutes  pour balayer un ordre du jour préalablement préparé par chacun pour aborder les sujets impactant à traiter. Cette réunion n’aura pas pour but de résoudre les soucis rencontrés, mais d’en prendre connaissance, de définir qui doit résoudre ce problème, dans quel délai, avec quels moyens. Si la question est trop technique, il pourra être redéfini une nouvelle visio sur ce point en particulier entre les membres de l’équipe concernés pour creuser le sujet en profondeur.

 

Nous avons mis en place des outils de travail collaboratifs, à savoir :

  • OneNote pour lister les actions du jour de chacun.
  • Discord pour échanger par tchat, visio, ect.
  • Hubspot, notre CRM.
  • Et un calendrier partagé, via Outlook.

 

Cette stratégie sera sans doute optimisable. Mais nous sommes flexibles. Nous l’avons défini en moins de 24H, et nous serons sans doute en capacité de l’améliorer aussi rapidement.

Et vous, comment vous positionnez-vous vis-à-vis de cette situation ?

Si vous avez des remarques, des idées, des suggestions, n’hésitez pas à m’en faire part dans les commentaires !

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

  •  
    21
    Partages
  • 6
  • 9
  • 6
  •  
Catégories : Incubation

Jean-Sébastien LEFEVRE

✅J'accompagne les entrepreneurs dans la mise en place de la meilleure protection sociale en fonction de leurs besoins 🚀

0 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :