Une nouvelle semaine vient de se passer et rétrospectivement, elle ne fut pas satisfaisante.

La croissante de fréquentation de notre site se poursuit, malgré que nous n’ayons pas participé à des évènements. Notre base de prospects et de clients, elle aussi progresse. En termes de CA, nous sommes toujours dans les clous de nos objectifs.

Cependant, en termes de validation du business model, nous n’avons pas vraiment avancé. Nous savons que le problème visé existe, mais nous ne savons pas si notre solution est conforme aux attentes ou si le marché souhaite régler ce problème.

 

Entreprenariat : Des questions en pagailles.

Cela génère de nombreuses questions :

  • A quel moment pourrions-nous dire : « le marché valide » ? Quand nous avons atteint nos objectifs, ou quand notre solution fonctionne d’elle-même, sans que nous ayons besoin de fonctionner à l’ancienne pour l’appuyer ? Est-il seulement raisonnable de penser construire rapidement une solution d’automatisation qui fonctionne ? Devons nous réaliser un pivot, et nous caler sur la stratégie de notre concurrent ?

 

  • J’ai le sentiment aussi que le travail produit n’a pas été à la hauteur de ce que nous aurions dû être capable de produire. Oui, le site a été largement remanié. Oui, nous avons découvert un problème majeur, et mon associé a été capable d’imaginer une solution que nous avons techniquement validé avec notre développeur. Oui, nous avons retravaillé sur nos fondamentaux, à savoir notre mission et nos valeurs. Mais fondamentalement qu’avons-nous produit ? J’ai le sentiment que nous avons, en fait, meublé notre temps, en espérant que la magie d’internet transforme notre citrouille en carrosse.

 

  • Comment savoir quel est le bon plan d’action à suivre désormais ? Comment peut-on concevoir un plan efficace en sachant que la semaine prochaine tout pourra être remis en cause en fonction des retours utilisateurs ? Doit-on prendre le risque de perdre son temps à faire et refaire des simulations, ou bien mettre ces questions de côté, et se consacrer plus qu’à une chose : Parler de son produit, encore et encore, sans visibilité de nos besoins à moyens termes ?

 

  • Ai-je alloué les bonnes ressources aux bons projets ? Probablement pas. Mais comment faire mieux ? Dois-je donner toujours autant d’autonomie ou bien dois-je recadrer les actions des uns et des autres pour atteindre le niveau d’efficacité et de qualité requise ? Dois-je me consacrer à la stratégie et déléguer à l’équipe le développement de notre business ?

 

  • Nous avons rencontré notre premier problème RH. L’avons-nous bien géré ? A l’avenir, dois-je continuer à tendre la main et aider mon prochain ou bien dois-je privilégier le côté froid et rationnel ?

Répondre à ses questions via ses associés.

Je me sens comme un sergent, à la tête de son groupe, perdu en pleine campagne, au milieu d’une guerre, sans savoir où sont les amis et où sont les ennemis.

Il va pourtant me falloir avoir les bonnes idées pour nous guider là où nous serons utiles, et ce malgré notre manque d’informations et notre manque de moyens.

Probablement qu’une partie de la solution consiste dans ce texte : Poser par écrit mon analyse pour pouvoir y réfléchir posément.

La bonne nouvelle, c’est que je ne suis pas seul. J’ai un associé sur qui je sais pouvoir m’appuyer et partager mes doutes.

Or, j’ai déjà pu le constater à nombreuses reprises, le cerveau collectif, si bien synchronisé, est plus que l’ajout des compétences des uns et des autres mais a un effet multiplicateur.

Lorsque mon esprit passe par la droite, celui de Joseph passe par la gauche, et nous retrouvons au centre avec une vision à 360.

C’est donc à deux que nous allons répondre efficacement à ces questions.

 

Nous sommes le 22 février, et il nous faut, à nouveau, préciser la vision de notre projet.

 

 

 

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
Catégories : Incubation

Jean-Sébastien LEFEVRE

✅J'accompagne les entrepreneurs dans la mise en place de la meilleure protection sociale en fonction de leurs besoins 🚀

0 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :