Le « Lean Startup » est une méthodologie développée par un entrepreneur, Eric Ries. Son constat est que créer une entreprise ou un projet, c’est devoir faire des arbitrages sur ce qui est nécessaire et attendu par le client. Pour faire ces arbitrages, l’entreprise pourra se fier à son intuition et fabriquer un produit fini ou bien tester à chaque étape de son développement ses hypothèses.

La stratégie « consumer centric ».

Eric Ries invite l’entrepreneur ou le chef de projet en amont de son travail à se poser les questions suivantes :

  • Le problème que le produit doit solutionner existe-t-il ?
  • Si oui, les clients souhaitent-ils remédier à ce problème ?
  • Si oui, les clients seront-ils prêts à payer pour résoudre ce problème ?
  • Si oui, les clients vous achèteront-ils votre solution, plutôt que celle d’un concurrent ?

Pour répondre à ces questions, Eric Ries propose de se confronter au marché le plus vite possible, avec une solution « béta ». En effet, les études de marché s’avèrent être couteuses en temps et en argent, pour un retour limité. En effet, un sondé indiquant être intéressé par votre solution pourra ne jamais l’acheter.

Inversement, si vous obtenez des clients alors que votre solution n’est pas aboutie, alors vous savez que votre business model est validé.

Il faut donc mettre le produit le plus vite possible en confrontation du marché.

Dès le départ, le produit doit être centré sur l’analyse du marché, et que cette analyse se poursuive pendant toute la vie du produit.

 

Ainsi l’important ici n’est pas d’inonder le marché dès le début. Il s’agit surtout d’avoir quelques clients, des « early adopter », qui vous feront part de leurs retours et de leurs besoins. C’est avant tout ces informations que vous recherchez.

 

Pour ce faire, Eric Ries invite à dépenser le minimum de temps et d’argent : Tout ce qui n’est pas absolument nécessaire pour savoir ce que veut le client doit être éliminé. Ainsi, si malheureusement, la solution n’est pas « consumer centric », l’entreprise aura encore des ressources pour réaliser son « pivot ».

Le pivot.

Le lean startup est un apprentissage par itération.  L’action va être répétée de multiples fois, et l’expérience ainsi acquise va permettre de mieux comprendre et analyser son marché. Bien souvent, la solution initiale ne sera pas conforme aux attentes des clients.  Il faudra donc réaliser un « pivot ».

Le pivot consiste à l’adaptation des connaissances acquises par l’entreprise pour modifier ou changer totalement son produit, voir son business model.

Comme l’entreprise a faiblement investi en temps et en argent sur sa solution béta, elle dispose encore des ressources nécessaires pour réaliser cette nouvelle solution. Cette nouvelle solution ne sera cependant pas forcements totalement conformes aux attentes du marché, ainsi une entreprise peut avoir à réaliser plusieurs pivots consécutifs pour atteindre son « market fit ».

Le « market fit » est la situation ou l’offre de valeur proposée par le produit est en parfaite adéquation avec le marché. Si telle est le cas, alors la croissance de l’entreprise explose et il sera alors nécessaire d’investir significativement pour gérer cette croissance.

Ainsi, tant que ce « market fit » n’est pas atteint, il est inutile d’investir de manière dispendieuse. Comme indiqué ci-dessus : Tout ce qui n’est pas absolument nécessaire pour savoir ce que veut le client doit être éliminé.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

  •  
    10
    Partages
  • 4
  • 2
  • 4
  •  
Catégories : Formation

Jean-Sébastien LEFEVRE

✅J'accompagne les entrepreneurs dans la mise en place de la meilleure protection sociale en fonction de leurs besoins 🚀

0 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :